Saint Norbert recevant la règle de saint Augustin

Evêque de Magdebourg. Norbert était un jeune noble, apparenté à l'empereur d'Allemagne, chanoine prébendé de la collégiale de Xanten en Rhénanie, délaissant ses devoirs de clerc pour vivre à sa guise une vie bien agréable et vide. A 35 ans, la route de Wreten en Westphalie fut pour lui un chemin de Damas. Il y est foudroyé par une conversion subite. Délaissant ses biens, il se consacre au service de l'Église dans l'esprit de la réforme grégorienne. Fidèle à son époque, il embrasse la pauvreté et devient prédicateur itinérant dans toute l'Europe, incitant les clercs à mener la vie commune, propre à leur état. Pour enraciner cette réforme profonde des mœurs ecclésiastiques, il fonde à Prémontré, près de Laon, une communauté de chanoines réguliers alliant la pratique de leur sacerdoce séculier avec la vie régulière des moines. Nommé archevêque de Magdebourg (où les clercs, mécontents de ses réformes, tenteront de l'assassiner), il verra de son vivant la fondation d'une dizaine de communautés prémontrées à travers l'Europe.
Illustration: Saint Norbert recevant la règle de saint Augustin pour son ordre.
Quelques abbayes de Prémontrés:

- Abbaye Notre Dame de Leffe
- Abbaye Saint Michel de Frigolet

- Abbaye de Pont à Mousson

- Abbaye de Saint Martin de Mondaye 

Norbert de Gennep, né vers 1080, fut dès son jeune âge chanoine de la collégiale Saint-Victor à Xanten... En prêchant, il recrute des disciples: EVermonde à Cambrai, Antoine à Nivelles... A Pâques 1120, au nombre de quatorze, tous s'installent à Prémontré. Ils décident entre eux qu'ils seront des chanoines réguliers et qu'ils se conformeront à la Règle de Saint Augustin... Laissant au prieur Hugues de Fosses la direction de la communauté, Norbert ne cessera d'aller prêcher... L'Empereur avait convoqué une diète à Spire en 1126, pour régler, entre autres, la nomination d'un archevêque à Magdebourg. Pour Norbert qui était également convié à cette assemblée, la vie allait changer... A Magdebourg, le nouvel archevêque trouvait dans l'administration et le personnel ecclésiastiques bien des abus à punir, des malversations à faire cesser, des mœurs à réformer. et des aliénations à supprimer. Il s'y attacha sans tarder. La réforme du clergé était son principal objectif, mais ses décisions se heurtèrent à de vives oppositions... Les dernières années furent dominées par une activité politique au service de l'Église et de l'Empire... Il put encore consacrer les Saintes Huiles le Jeudi-Saint et il célébra sa dernière messe assis, le jour de Pâques. Il mourut saintement le 6 juin 1134... Le pape Grégoire XII le canonisa le 28 juillet 1582...